Sacrifier à Rome sous l’Empire, un rite essentiel de la piété romaine

Posted on

La prochaine session de Let’s Talk About History! vous invite à un long voyage dans le temps pour comprendre la nature des rituels religieux anciens. La conférence sera donnée par le Professeur John Scheid.

Roman_sacrifice_Louvre_Ma992Sacrifier à Rome sous l’Empire, un rite essentiel relativement peu connu de la piété romaine

Les textes antiques précisent souvent que tel personnage a offert un sacrifice, et les sculpteurs ou peintres représentent volontiers des scènes sacrificielles. La raison en est que le sacrifice est l’acte central de la religion romaine. Mais quelle est sa signification? Pour le comprendre il convient de disposer de descriptions étendues. Les textes littéraires les donnent rarement, et les images donnent en fait presque toujours la même scène. Il existe toutefois des documents extraordinairement précis, les protocoles d’une confrérie de Rome, celle des frères arvales, conservés par des inscriptions sur plaques de marbre. Ces documents datant entre le début de notre ère et les années 240/1 permettent d’une part de se rendre compte de ce qu’est réellement un sacrifice romain, et puis de comprendre sa signification religieuse.

*Né à Luxembourg, John Scheid est titulaire de la chaire de Religion, institutions et société de la Rome antique au Collège de France. Il est l’auteur de nombreuses publications consacrées à la religion romaine dont « Les frères arvales », « La religion des Romains », « Religion et piété à Rome » et « Nos ancêtres les Romains ».
La conférence aura lieu le 28 septembre à 18:30 à la Maison du Savoir / Unviersité du Luxembourg à Esch-Belval, Auditoire 3.330.

Inscriptions: http://ltah_scheid.eventbrite.fr

Programme:

  • 18h30: inscription, mots de bienvenue et ouverture
  • 18h45: conférence
  • 19h30: discussion
  • 20h00: petit apéritif
Advertisements

L’histoire mobilisée. Roman national et identité dans un monde fragile – Nicolas Offenstadt

Posted on Updated on

Fabio Spirinelli (Université du Luxembourg, C²DH) sur la Conférence #LTAH du 4 avril 2017

Lors d’une conférence récemment organisée par Let’s Talk About History!, l’invité Nicolas Offenstadt, historien médiéviste et maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, s’est penché sur la question du roman national et sa remobilisation dans les débats actuels. Read the rest of this entry »

Il faut distinguer la mémoire et l’histoire

Posted on Updated on

Only one week left until our next LTAH session! Le 4 avril, Nicolas Offenstadt nous parlera de la mobilisation de l’histoire. Bereits in der Vergangenheit hat er darauf hingewiesen, dass Erinnerung und Geschichte getrennt voneinander zu betrachten sind.

Read the rest of this entry »

“Pas de réflexion sérieuse en politique sans inscription dans le temps”

Posted on Updated on

D’après Nicolas Offenstadt, l’historien qui ne s’adresse qu’à ses pairs marche sur une jambe. Dans une interview avec “Histoire pour tous”, notre prochain invité parle du rôle de l’historien dans la société et explique comment être médiéviste et contemporanéiste en même temps.

http://www.histoire-pour-tous.fr/livres/192-entretiens-avec-les-historiens/3845-entretien-avec-nicolas-offenstadt-historien.html

couv_num_043706

Jean de Gascogne, crieur au XVe siècle

Posted on Updated on

Au Moyen-Âge, la politique était une affaire des grands seigneurs et des princes – c’est ce que veut nous faire croire une conception encore très répandue. Par contre, le “petit peuple” est trop souvent laissé de côté.

Dans son livre En place publique: Jean de Gascogne, crieur au XVe siècle, notre prochain invité Nicolas Offenstadt se consacre à un de ceux, qui sont trop souvent oubliés et le fait sortir de l’anonymat.

Bien qu’il fût un homme du commun, Jean de Gascogne participait vivement à l’actualité politique. En tant que crieur publique à Laon (Aisne), il occupait la fonction de voix du pouvoir – ce qui le rendait un peu “le journal officiel” de l’époque.

En faisant Jean de Gascogne le protagoniste de son livre, Nicolas Offenstadt a réussi à montrer la vie politique médiévale à travers les yeux d’un petit homme. Dans une interview, Nicolas Offenstadt parle de son idée de faire la biographie d’un homme du commun:

http://www.him-mag.com/frequence_medievale_crieur_public_nicolas_offenstadt/

 

Nicolas Offenstadt, En place publique. Jean de Gascogne, crieur au XVe siècle

Roman national

Posted on Updated on

Prochaine session

L’histoire mobilisée. Roman national et identité dans un monde fragile.

Date et heure
4 avril 2017
18:30 – 21:00 heures : Luxembourg

Addresse:
University of Luxembourg (Campus Limpertsberg)
Bâtiment des Sciences
162a, avenue de la Faïencerie
Luxembourg

Inscription sur: https://ltah_offenstadt.eventbrite.fr 

 

Screen Shot 2017-03-01 at 11.35.16

Description

Diffusée dans les années 1990, l’expression de « roman national » sanctionnait la prise de distance avec une certaine manière de faire de l’histoire qui s’était développée au 19e siècle et visait à fonder l’identité nationale sur un passé mythifié. Pourtant, le fait que cette prise de conscience soit aujourd’hui datée, enracinée dans le contexte de décolonisation et de triomphe des idées de Mai 68, ne signifie pas que nous sommes à l’abri de l’instrumentalisation du passé. Au contraire, les débats récents nés autour des lois dites « mémorielles » comme les récurrentes critiques des nouveaux programmes d’histoire qui seraient trop ouverts aux autres cultures et pas assez chronologiques montrent bien que l’histoire demeure un enjeu idéologique et politique qui sort largement du champ académique et universitaire. Quels sont les ressorts du « roman national » d’aujourd’hui ? Qui en sont les promoteurs ? Mais surtout, quelle est la place du discours de l’historien dans ce débat qui fait finalement peu de cas de son expertise et quelle est sa marge de manœuvre ?

La conférence aura lieu en français et sera suivie d’un petit apéritif.


Notre invité

Nicolas Offenstadt est maître de conférences d’histoire du Moyen Âge et d’historiographie à l’université Panthéon-Sorbonne. Il travaille sur les pratiques de la guerre et de la paix du Moyen Âge à l’époque contemporaine. Il collabore régulièrement au Monde des Livres, à L’Histoire et aux activités du Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918 et du CVUH (Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire) à la création duquel il a participé. En collaboration avec Patrick Boucheron, il a mené des recherches sur la notion d’espace public au Moyen Âge en partant des travaux de Jürgen Habermas portant sur l’époque moderne.

Programme 

  • 18h30: inscription et mots de bienvenue
  • 18h45: Conférence
  • 19h45: Discussion
  • 20h15: Apéritif

Rejoignez la discussion autour l’événement sur Twitter en utilisant #LTAH et suivez-nous @LTAH_LU.

 

«Lëtzebuerg a Portugal: historia cruzada?»

Posted on Updated on

Haut ass et esou wäit. D’Elsa Peralta an d’Teresa Pinheiro schwätzen an der 5. Editioun vu Let’s Talk About History iwwert portugisesche Kolonialräich an d’kollektiivt Gedenken un dës Vergaangenheet. Och Lëtzebuerg a Portugal verbënnt eng laang Geschichte, dëst virun allem wat Migratioun ubelaangt. Méi iwwert d’Thema kennt dir an der Emissioun vum Renée Wagener op Radio100,7 liesen.

A comboio do LuxemburgoExilios. Témoignages d'exilés et de déserteurs portugais en Europe (1961-1974)